Le Secret: Les Épaules!

Tu veux diminuer ta moyenne de barils par terre ? Tu veux que ton cheval puisse sortir de ses barils avec plus de puissance ? Tu veux des belles lignes droites et des virages rapides ? J’ai quelques trucs qui pourront d’aider avec ça !

La clé, c’est d’avoir le contrôle des épaules de ton cheval le plus possible. Plus les épaules de ton cheval sont souples et rapides, plus tu gagnes de la rapidité et de l’honnêteté lors de tes « runs » de barils. Mais comment faire pour que ton cheval développe des épaules rapides comme l’éclair ? Voici 3 petits trucs à faire chaque fois que tu entraines.

1.Des demi-spins

À faire lors de l’échauffement, les demi-spins aident les chevaux à devenir plus lousse des épaules, et à croisés les antérieurs tout en gardant les postérieurs le plus immobiles possible. Cet exercice renforce les réflexes des chevaux et leur rappelle qu’ils sont capables de se déplacer rapidement s’ils sont mal pris dans une “run”. Je fais cet exercice quelquefois avant d’aller faire une ”run” en compétition.

2.Des carrés au lope

Dans un cercle moyen au lope, fais des angles à 90 degrés lorsque tu sens que ton cheval est lâche de l’épaule extérieure. Quand tu sens que ton cheval échappe un peu vers l’extérieur de son cercle, tasses tes mains vers le centre de ton cercle (en douceur TOUJOURS) et fais une pression avec ta jambe extérieure, cela l’obligera à croiser ses antérieurs et rentrer dans son cercle, créant ainsi un angle de 90 degrés. Répéter au besoin !

3.Des contre-arcs avec motion avant

Les contre-arcs sont un “MUST” lors de l’entrainement de chevaux de barils, mais si mal exécuté, ils n’aident pas vraiment. Premièrement, un contre-arc c’est sensiblement une flexion extérieure. Le nez est placé dans la direction opposée du reste du corps du cheval. Ça relève les épaules comme rien d’autre, et c’est super pour conditionner un cheval. Voici comment maximiser l’effet du contre-arc pour un cheval de barils :

– La main extérieure tient le nez et doit rester le plus fixe possible. Elle ne devrait pas dépasser l’encolure du cheval.

– La main intérieure contrôle les épaules, le cheval doit la suivre. Travail en rêne d’ouverture.

– Les quatre pattes doivent être en mouvement, les postérieurs doivent être engagés le plus possible. Les antérieurs doivent croiser vers l’avant et non vers l’arrière. *Cela implique que l’effet de rêne direct ne devrait pas être utilisé. La jambe extérieure vient donner de l’impulsion au cheval.

– Le but n’est pas d’avoir le plus de nez possible. Le but c’est d’avoir un beau déplacement d’épaule et un cheval engagé!

P.S. Ces exercices doivent être utilisés de manière progressive, car ils sont très difficiles pour des chevaux qui ne sont pas habitués. Avec un cheval habitué, il est bon de compenser le moins possible, et de s’attendre à un maximum de réponse avec un minimum de demande. Le seul moyen de réussir ça, c’est de faire confiance et d’être constant dans les corrections et les demandes.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s