Se Donner la Permission de Gagner

La saison recommence bientôt et j’ai donc sortie mon fidèle « Mind Gym », et je l’ai feuilleté en cherchant la phrase miracle qui allait m’inspirer à travailler encore plus fort sur mes #2018GOALS. Ça m’a fait repenser à ma saison et à mon état d’esprit lors des compétitions. J’ai beaucoup évolué sur le plan psychologique depuis quelques années, mais je ne suis pas encore aussi solide que je devrais l’être. Et c’est là, en lisant mon livre préféré, que je me suis posé la question : « Sophie, est-ce que tu te donnes la permission de gagner ? » BOUM! Peut-être pas autant que je le devrais.

Souvent, on ne performe pas autant qu’on aimerait parce qu’on est intimidé. J’ai longtemps hésité avant de m’inscrire à mon premier rodéo parce que je ne me voyais pas comme « une fille de rodéo ». Encore aujourd’hui, j’essaie de me tailler une place parmi des « riders » que j’idolâtre. Ce n’est pas facile d’être entourée de gens que tu considères comme plus hot que toi à chaque fois que tu sors au show. En se percevant de cette manière, on ne se donne pas la permission de gagner. Je suis souvent sortie du manège en me disant « ayoye, pourquoi j’ai « ridé » aussi mal.. » j’ai longtemps pensé que c’était le stress de performance, mais peut-être pas. Il est dit, dans « Mind Gym », que la peur de gagner est  plus puissante de la peur de perdre. Pour moi, c’est la peur de rester dans la moyenne. Je vois mon équipe comme étant solide et constante, mais pour  me surpasser, je dois la voir comme l’équipe gagnante. On m’a dit à maintes reprises « ta jument s’en garde », pourtant je n’ai pas cette impression, surement parce que c’est moi qui m’en garde.

Il y a un principe psychologique qui s’appelle la dissonance cognitive, ce concept s’explique très grossièrement par un conflit entre la perception que tu as de toi-même (dans ta tête) et  ce qui t’arrive (dans la vraie vie). Lorsque la dissonance cognitive est trop élevée, les gens ont tendance à s’auto-saboter pour retourner dans leur zone de confort (comme ils se perçoivent). Pour éliminer ce comportement, il faut simplement modifier la manière dont on se perçoit. Il faut se voir comme un gagnant pour se donner la permission de gagner!

Je sais que ce n’est pas facile de se comparer à des gens qu’on estime énormément, par contre, si tu changes la perspective que tu  as de toi-même, peut-être que tu auras, soudainement, le petit plus qui te manquait pour réaliser tes rêves. Quand tu as confiance en ton entrainement, en ton cheval et en tes capacités, tout ce qui te manque c’est d’avoir la permission de gagner !

Voici la citation qui a inspiré mon article : « limits begin where vision ends. Visualize success and give yourself permission to win. » (Mack

& Casstevens,  2001) Traduction « Les limites commencent là où la vision termine. Visualise le succès et donne-toi la permission de gagner ».

IMG_8780

__________________

Référence: Casstevens David, Mack Gary. Mind Gym: An Athlete’s Guide to inner Excellence. McGraw&hill, 2001

 

 

Advertisements

3 thoughts on “Se Donner la Permission de Gagner

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s