La Meilleure Lecture de Chevet

Voici mon article sur le merveilleux livre “Mind Gym”. Ce livre écrit par Gary Mack et David Casstevens est un must pour n’import quel athlète qui veux entraîner son mental autant que son corps (et son cheval).
Je ne vais pas vous traduire l’entièreté du livre ou vous cité tous les trucs et astuces qui s’y cachent. J’aimerais ça croyez moi! Mais ce serait beaucoup trop long et j’enlèverais la motivation de le lire à ceux qui veulent le commander.
Je vais essayer de vous donner assez de tips pour vous aider à muscler votre mental et vous crée une attitude et une façon de penser qui vous seront bénéfiques. J’ai personnellement trouvé beaucoup réconfort en lisant ce livre. Étant une personne qui se met beaucoup de pression sur les épaules j’ai pu apprendre à diriger ces émotions vers quelque chose de plus positif. Étant plus en confiance, mes résultats s’améliorent peu à peu. On croit souvent que pour gagner ça nous prend LE cheval, ce qu’on oublie c’est que LE cheval ne peut pas avoir une performance au maximum de ses capacités si LE rider ne lui envoie que des ondes de stress, d’inconfort et une tonne de pression. Nos chevaux sont transparents, des problèmes d’attitude viennent plus souvent qu’autrement des problèmes d’attitudes chez le cavalier. Voici des petits trucs pour éliminer ces problèmes et améliorer vos performances.

Premièrement c’est quoi le Mind Gym? Le Mind Gym c’est une place dans ta tête où tu vas pour te mettre en confiance. Pour créer ton Gym perso à toi, c’est facile. Imagine tes best of, ta meilleure run, la fois où tu étais tellement fière de ta performance que tu pleurais quasiment de joie, la fois où tu te sentais comme si tu venais de gagner le monde. Tous ces moments la, c’est les moments que tu veux recréer lorsque tu rentres dans le manège alors ce n’est que logique de dire que ce sont ces moments-là qui doivent rejouer dans ta tête avant de performer. Pour ce faire, il faut que tu entraînes ton cerveau à rentrer dans ton Mind Gym sur commande. Prends un mot qui te rappelle un de ces souvenirs (moi je prends le nom de la ville ou j’ai le mieux performer), et à chaque fois que tu dis ce mot repense à tous tes beaux souvenirs. Ça va devenir automatique et tu pourras revoir ces moments dans ta tête avant d’aller courir juste en disant ton mot clé. Ça va te calmer les nerfs (et ceux de ton cheval).

Une autre chose qui est super importante c’est de trouver ce qui t’affecte le plus lors de tes performances; pour pouvoir travailler ce point négatif.
Est-ce que c’est…
La peur, la difficulté à contrôler ses émotions négatives (comme la colère), l’anxiété, la peur d’avoir l’air fou, le fait que tu es perfectionniste ou encore têtu, le manque de motivation, les distractions, rester optimiste ou ton côté compétitif qui se décourage quand ça va mal. Peu importe ce qui t’affecte le plus, c’est important de mettre le doigt sur ton pire “démon”, de l’accepter puis de faire tout ce que tu peux pour t’en débarrasser!

Il faut aussi se fixer des buts. Se fixer des buts c’est plus compliqué qu’on ne le pense. Il ne suffit pas de dire “JE VAIS GAGNER LES NFR” et pouff tu vas gagner les NFR (malheureusement). Le livre propose une démarche pour se fixer des buts RÉALISABLES. L’Acronyme est S.M.A.R.T (spécifique, mesurable, atteignable, réaliste, temporel.) Il est important que le but que tu te fixes soit atteignable, mais un peu hors de porté pour le moment. Cela te force à travailler un peu plus fort. Il ne faut pas non plus se fixer des buts impossibles à atteindre non plus(sinon on se décourage). Il est mieux de se fixer plusieurs petits buts plutôt qu’un seul gros but, car ce qu’on veut réellement voir c’est du progrès et non la perfection.

J’ai étudier presque deux ans en psychologie à l’université j’ai donc un intérêt particulier pour la force du mental. J’ai retrouvé dans ce livre des termes qui m’avaient intéressé et intrigué pendant mes cours à l’école.

Self-fulfulling prophecies (prophéties autoréalisatrices) : c’est un concept qui porte sur le fait que si l’on prévoit quelque chose, cela arrivera sans doute (si on prévoit que ça n’ira pas bien, ça n’ira sûrement pas bien!). On est ce qu’on pense qu’on est. Si je pense que mon talent est limité, il va être limité. La façon dont on se perçoit à une influence incroyable sur ce qu’on accomplit. Dans le livre on parle de changer nos self-fulfilling prophéties en entraînant notre mental à penser d’une certaine manière. Exemple: Lorsque tu arrives dans un petit ring tu ne fais jamais de bon temps, car ton cheval n’est pas bon dans les petits rings = prophétie autoréalisatrice. Alors évidemment quand tu arrives a quelque part et que tu vois un petit ring, tu te décourages “mon cheval ne court pas dans le petit ring” “j’n’aime pas courir là-dedans” “ça va mal allé” etc. Tout ça joue un rôle crucial dans tes performances, car sans le savoir, tu te crées une prophétie qui endommage ta run . Pour défaire cette prophétie, ce n’est pas si compliqué, heureusement pour toi, et moi et tout le monde qui compétitionne! Au lieu de chialer et d’anticiper le pire quand tu vois un petit ring dit toi “Mon cheval va bien allé, le ground est beau” “j’aime ça les petits rings, c’est bin l’fun, j’suis content(e) bla bla bla tant que c’est positif” cela va changer ta façon de performer believe me!

Self-efficacy: Lorsque tu crois que tu es bon(ne); tu es bon(ne). C’est le concept de self-efficacy. Le fait de croire en soi même nous rend plus efficaces. Cela ne veut pas dire que tu vas toujours gagner. Mais croire en soi nous met dans la bonne position pour gagner.

Dans le fonds les concepts psychologiques que je vous ai présentés veulent simplement dire qu’avec une attitude positive tu iras beaucoup plus loin qu’avec une attitude négative.

J’espère que ces petites parcelles du livre vous auront aidé! Pour moi, ce sont les choses que j’ai le plus mises en pratique par rapport Mind Gym. * Petit mot de Sophie: Il faut arrêter de rider pour les autres, de se faire à croire que si on ne gagne pas on est poché et que ça prend un cheval a 50 000$ pour battre un cheval a 50 000$. Il faut simplement être en confiance, se répéter tous les jours qu’on est capable de réaliser nos rêves. Aussi, à chaque fois que vous le pouvez, dites à vos chevaux qu’ils sont des champions que vous les aimez et qu’ils sont les meilleurs au monde (eux aussi ils ont un mental à entraîner!! )

Je vous laisse avec des petites citations super inspirantes.

“Apprends à utiliser ton mental et ton mental t’utilisera. Les actions suivent tes pensées et tes images. Ne regarde pas là où tu ne veux pas aller” Gray Mack, David Casstevens

“Le talent, ce n’est jamais assez. Avec quelques exceptions, les meilleurs sont ceux qui travaillent le plus fort” Magic Johnson

“Tu ne peux être meilleur que l’image que tu as de toi-même” Dennis Connor

“Vouloir gagner c’est important, mais vouloir se préparer à gager c’est vital” Jo Paterno

“Quand la game est fini, que j’ai gagné ou perdu, je veux pouvoir me regarder dans le miroir et me dire que j’ai tout donné” Jo Montana

*** Toute info provient du live Mind Gym
Référence: Casstevens David, Mack Gary. Mind Gym: An Athlete’s Guide to inner Excellence. McGraw&hill, 2001

Pour commander le livre sur Amazone clic ICI

Advertisements

One thought on “La Meilleure Lecture de Chevet

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s