Plan d’Entrainement Éfficace.

J’ai eu quelques demandes suite à mes articles précédents sur la confection d’un plan d’entrainement. Des fois, quand on ne sait pas trop quoi faire, nos entrainements sont redondants et pas aussi efficaces qu’ils devraient l’être.

Je n’ai pas de recette parfaite à vous donner, malheureusement chaque cheval à besoin de son propre plan d’entrainement personnalisé. Ce que je peux vous offrir, c’est des trucs que j’ai développé au cours des années pour avoir un cheval top shape dans son corps et dans sa tête et prêt à donner son 110% au show. Voici ma petite recette développée à force de regarder les pros et de jaser avec plusieurs entraineurs de disciplines différentes.

Allez-y graduellement

  1. Cardio
    Il ne faut pas être pressé. Il faut commencer avec le cardio (surtout après un long congé). 30 minutes de cardio par session d’entrainement, le plus souvent possible. Perso, je longe 15 minutes au trot rapide avant de rider puis je continue avec des grands cercles au trot et au lope une fois en selle avant de travailler sur la musculation. Une fois que ton cheval est top cardio, que tu sens qu’il se fatigue moins facilement et qu’il devient trempe moins rapidement, tu peux passer à l’étape 2.
  2. La Musculation
    Faire des barils c’est difficile! Il faut donc s’assurer que notre cheval est bien musclé et est en mesure de faire le patron sans se blesser. Ça veut dire, beaucoup de rassembler, de reculer, de pivots, etc. pour faire en sorte que ton cheval utilise ses postérieurs correctement. Beacoup de petits cercles (avec croisement des antérieurs) et de déplacement d’épaules pour musclé le devant de ton cheval. Une fois que tout cela devient facile, fluide et naturel pour ton cheval, tu peux passer à la prochaine étape.
  3. Drills et Patron
    Une fois que notre cheval a tous les outils qu’il faut pour travailler efficacement, on peut commencer à jouer dans le plus technique sans danger. Pour les drills et le patron, on y va logiquement par rapport aux besoins de notre cheval. Plus le cheval à de l’expérience, moins on joue dans les barils. Si notre cheval a un problème en particulier, il est bien de travailler en exagération (Ex. Problème de droppage, exagération de déplacement d’épaules. Problème des postérieurs qui ne suivent pas, exagération des hanches en dedans, etc.)

Aussi…..

  1. Aide Exterieure
    Tout le monde devrait avoir une référence extérieure, un modèle, un coach, un donneur de conseil professionnel WHATEVER. Que tu vois ton coach 3 fois par semaine ou 3 fois par année, c’est tellement important d’avoir quelqu’un de super compétent pour nous conseiller et nous épauler. On arrête jamais d’apprendre et de se perfectionner!
  2. Le Journal
    Quelque chose qui m’aide beaucoup, c’est de garder une espèce de journal pour ne pas perdre mes buts. Je me fais une liste d’exercices pour contrer un trouble et j’essaie tout ce que je peux jusqu’à ce que j’aille le résultat désiré. Dans mon “journal”, j’ai plein de drills, de conseil qui m’a été donné par plusieurs professionnels, des résumés des vidéos de trainingbarrelhorses.com etc. . Je trouve ça important de tout garder à l’écrit, ça aide à la confection d’un plan d’entrainement concret par la suite. Comma ça, après chaque show, je reflète sur ce qui m’a fait perdre du temps et je fouille dans mon “journal” pour me monter mon plan de match pour la semaine selon les exercices qui conviennent a mon “trouble” du moment.

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s